La meilleur isolation thermique des murs par l’intérieur : On vous dit tout !

Les spécialistes préfèrent essentiellement l’isolation des murs extérieurs. Il existe cependant des situations dans lesquelles seule l’isolation de l’intérieur est possible. Découvrez ce qu’il faut garder à l’esprit pour ce type d’isolation et pourquoi la mousse de polyuréthane est parfaite pour cela.

L’isolation des murs dans les bâtiments de tous types est une nécessité. Les maisons non isolées sont tout simplement un énorme gaspillage d’énergie produite de quelque manière que ce soit. La plupart des maisons unifamiliales sont isolées de l’extérieur, mais il existe un certain nombre de bâtiments qui ne peuvent pas être isolés de cette manière. Alors la seule façon de sortir est de se réchauffer de l’intérieur.

Isolation des murs intérieurs – dans quelles situations ?

L’isolation de l’intérieur est moins souvent réalisée que toutes les isolations connues des murs extérieurs. Pourquoi ? Parce qu’elle est plus compliquée et qu’elle implique divers types de difficultés. Le problème de base est que la construction de l’ensemble du bâtiment dans ce cas (murs extérieurs, plafonds) se situe dans la zone non chauffée. Lorsqu’il n’y a pas d’isolation par l’extérieur, le mur a une température plus élevée, ce qui se traduit bien sûr par des coûts de chauffage plus élevés.

Toutefois, il existe des situations dans lesquelles l’isolation des murs intérieurs est nécessaire. Si la maison a une élévation que vous ne voulez ou ne pouvez pas détruire, vous aurez besoin d’une isolation de l’intérieur. Ce type d’isolation doit également être utilisé lorsque le bâtiment est sous surveillance de la conservation ou fait partie des bâtiments jumelés ou en terrasse (et que les propriétaires des autres parties ne veulent pas chauffer l’ensemble). Une telle isolation est également nécessaire, par exemple, lorsque vous n’avez droit qu’à une partie de la maison et que les copropriétaires n’acceptent pas d’isoler l’ensemble du bâtiment.

Une fois que vous avez décidé de chauffer les murs intérieurs, vous devez vous rappeler deux choses importantes. Tout d’abord, l’isolation des murs de l’intérieur prive le bâtiment d’un espace utilitaire précieux. Dans cette situation, l’épaisseur de l’isolant utilisé est très importante. Deuxièmement, le compartiment isolé de l’intérieur sera exposé au froid extérieur, ce qui peut le rendre plus vulnérable à l’humidité et à d’éventuels dommages. Par conséquent, pour éviter la condensation de la vapeur d’eau dans le compartiment, vous devez choisir le bon matériau et faire attention à l’épaisseur appropriée de l’isolant.

Isolation des parois intérieures avec de la mousse de polyuréthane

Isolation des murs internes avec de la mousse de polyuréthane. Un des meilleurs matériaux pour l’isolation interne est la mousse de polyuréthane, qui est appliquée par pulvérisation. Son principal avantage est le faible coefficient de conduction thermique. Grâce à cela, la couche d’isolation peut être très fine. La mousse de polyuréthane à cellules ouvertes a également la capacité de diffuser de la vapeur d’eau, grâce à laquelle les éléments de construction ne seront pas mouillés et ne se décomposeront pas.

Les avantages de la mousse à cellules ouvertes comprennent sa durabilité. Tout en maintenant une capacité d’isolation thermique constante et élevée, sa durabilité se compte en décennies. En outre, son revêtement est sans joint, ce qui ne peut pas être fait efficacement avec les méthodes d’isolation traditionnelles.

Il convient d’ajouter quelques autres avantages de ce matériau à ceux mentionnés ci-dessus. La mousse de polyuréthane est écologique, et le spray hydrodynamique permet de remplir avec précision les endroits difficiles d’accès. La mousse est également idéale pour les surfaces courbes, ondulées et irrégulières.

Isolation des murs intérieurs – que faut-il encore retenir ?

Pour isoler l’intérieur, il faut tout d’abord protéger les murs contre l’humidité. La pénétration de la vapeur d’eau provenant de l’intérieur de la maison au centre du compartiment est contrée par une barrière de vapeur avec un coefficient de résistance à la diffusion correctement sélectionné. Traditionnellement, le compartiment est construit de manière à ce que le matériau ayant la plus grande résistance soit situé de l’intérieur. Plus on s’éloigne de l’extérieur, plus la résistance de la couche suivante doit être faible. Dans le cas de murs internes isolants, un tel système de couches est perturbé, par conséquent, la vapeur d’eau doit être limitée au centre du compartiment.

La vapeur pénètre différemment à travers les différents matériaux d’isolation car ils ont des coefficients de résistance à la diffusion différents. Le type de matériau isolant dépend de la condensation de la vapeur d’eau.

Lors de la réalisation d’une isolation de l’intérieur, il convient de se souvenir des ponts thermiques, qui sont dans ce cas difficiles à éviter. Assurer la continuité de l’isolation interne dans un bâtiment ancien serait lié à la nécessité d’isoler non seulement les murs mais aussi tous les sols et les plafonds, avec le transfert de toutes les installations et l’isolation de leur passage à travers les plafonds.

Enfin, un conseil important à la fin. En décidant d’isoler les murs intérieurs, confiez la réalisation du projet à des experts connaissant bien la physique du bâtiment. Par exemple, l’expert effectuera des calculs pour vérifier s’il y a de la condensation à l’intérieur du compartiment isolé et proposera des solutions adéquates pour le bâtiment à isoler. N’oubliez pas ! Chaque cas d’isolation des murs intérieurs est différent et nécessite une approche individuelle.